Ombre 

Show More

La production des ombres a pris jour en 1990.

 

L’artiste photographie dans un premier temps des ombres de personnes ou d’objets et les retranspose en les peignant sur une surface plane. Le travail consiste à donner une épaisseur à l’ombre sans jamais s’aventurer vers la silhouette ou l’ombre chinoise.

 

Elles sont retravaillées entre le moment de leur saisie photographique et celui de leur transposition sur le support. Les ombres sont peintes uniquement en noir et blanc, avec parfois, quelques couleurs ajoutées sur certains détails de l’ombre.

 

Les ombres sont réalisées sur des panneaux de bois de différents formats (premiers formats : 1 m X 0, 60 m). Elles peuvent être constituées de découpes, de reliefs, de combinaisons de plusieurs saisies de la même ombre.

 

Expositions d’ombres

  • Les ombres de Jean Mas’ - Parc des miniatures – commande de Gilbert Grisoni, les Editions Gilletta - Nice 1990

  • Triptyque ‘la baigneuse’ – Salle Ecole de Nice - Mamac de Nice 1993

  • Jean Mas anime ses ombres’ - Galerie Ferrero – Nice 15 juin 2007

  • ‘Un peu d’ombres à Beausoleil’ - Espace Culturel de Beausoleil – Beausoleil 2011

  • ‘Autour des artistes de l’Ecole de Nice : ombres d’artistes 1993’ - Espace Culturel de Beausoleil – Beausoleil Juin 2013

  • Ombres de ‘La danseuse’ - Selection of L’ECOLE DE NICE – RADIUM ART CENTER –Art center for contemporary art – Busan – South of Corea - Du 20/08/13 au 19/01/14

 

The shadows

The production of shadows emerged in 1990.

 

At first, the artist takes the shadow’s photographs of people or objects, and then transposes them by painting on a flat surface. The work is to give them a thickness without ever venturing to do a silhouette. They are reworked between the time of their photographic catch and their transposing onto the support. The shadows are only painted in black and white, but sometime, the artist adds some colors on some shadow’s details.

Shadows are realized on and of wood panels in different size.

They can be made of cut, embossed, combining several seizures on the same shadow.

« [. . . ] On remarquera que l'ombre chez cet artiste n'a rien d'un reportage photographique. L'anecdote est évacuée, c'est une masse non modulée à laquelle on se heurte, relevant du discours plastique, sujet de cette discipline. Plastique certes, mais hors de tout académisme. Œuvre autonome, détenant son langage propre, le créant en le découvrant dans sa matérialité même. Refusant virtuellement au discours de lui appliquer son insanité. L'originalité de cette approche prouve, par ses transcriptions, la maîtrise conceptuelle de la démarche de l'artiste. Jean Mas confère à son Art, ici celui de l'ombre, l'assurance qui fonde une œuvre dans son entendement avec une contemporanéité garante de l'importance de l'artiste, de sa valeur. [. . .] »

Jacques LEPAGE, Critique d'art – Extrait de la critique du livre 'OMBRES' de J. Mas

  Jean Mas     Tous droits réservés     Mentions légales

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now