Performance de Jean Mas en hommage aux artistes

du “Nouveau Réalisme et de l'Ecole de Nice”

 

 

 

Chers amis,

 

Il suffit d'une lettre, de sa présence ou de son absence, pour que les choses changent. Ainsi du dire nous pouvons passer au pire.

 

L’instance de la lettre et son organisation nous conduit ce soir à la boîte. La boîte aux lettres, espèce en voie/envoi de disparition, de régression, est là pour marquer que l’importance des artistes du “Nouveau Réalisme” et ceux de l'Ecole de Nice est en partie due aux boîtes aux lettres : circulation des informations, du savoir, elles ont - avant l’informatique -  permis que s’élabore l’intérêt de l’objet.

 

Espace vide, les boîtes aux lettres par où transite le courrier sont plus qu’un simple contenant. Elles sont un lieu par excellence, c'est-à-dire dotées d’une existence.

 

Aussi, chers amis, je vous invite à considérer cette exposition et cette performance anniversaire comme un signet, un signet/marque page qui indique un moment, une étape : la lecture d’un monde.

 

Le monde est à nommer. Il est fait de ceux qui prennent la parole. Si le premier mot est le fait du créateur, le dernier appartient à l’artiste car lui seul signe la fin de son œuvre. Si le monde a été créé, c’est pour qu’on puisse le signer, se l’approprier. L’appropriation c’est de l’art qui accomplit le monde.

 

L'au-delà de la lettre est une adresse qui, ici, dans le devenir de notre art, un instant s’arrête en marquant la pause de ceux qui, d’un autre lieu, d’un autre temps, ont insufflé dans le regard du ciel et de la terre et de l’objet, une nouvelle dimension de vie, un rapport nouveau au monde et au regard.

 

Au nom du ciel, de la terre et de l’objet, que les choses soient faites par notre art qui exulte de toute part et au sein duquel nous déployons notre être !

 

Voici maintenant à entendre les 400 coups de l’Ecole de Nice*.

 

*Après la déclamation de son texte, Jean Mas rend hommage aux artistes du Nouveau Réalisme et de l’Ecole de Nice en véritable “art’ificier” : les boîtes aux lettres se consument en feux d’artifice et pétards…

Jean Mas

1/1

Performance de Jean Mas, en décembre 2011 lors de l'exposition ' du Nouveau Réalisme à l'école de Nice ' de Frédéric Altmann

Sept Off festival de la photographie méditerranéenne – Roquefort Les Pins  - Alpes-Maritimes

Performance de Jean Mas, le 30/09/2011 lors de l'exposition ' du Nouveau Réalisme à l'école de Nice ' de Frédéric Altmann

Sept Off festival de la photographie méditerranéenne – La Coupole de la Gaude  - Alpes-Maritimes

1/1

  Jean Mas     Tous droits réservés     Mentions légales

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now